7 décembre 2018

Le coup de coeur ciné du mois, par Sébastien

Ça raconte quoi ?

Capharnaüm retrace le parcours de Zain, un jeune garçon de 12 ans vivant à Beyrouth, qui attaque ses parents en justice pour lui avoir donné la vie. Dégoûté par leurs comportements irresponsables, il avait décidé de partir de chez lui à la quête d’une vie meilleure mais sans se douter que le capharnaüm dans lequel il a toujours vécu le poursuivrait où qu’il aille. Présenté au dernier Festival de Cannes, le troisième film de Nadine Labaki a récolté 6 nominations et remporté le Prix du Jury.

Capharnaüm est un film auquel les médias ont commencé à s’intéresser au début de mon stage et même si je travaille davantage pour l’espace jeu vidéo, j’attendais avec impatience sa programmation au Quai10. Ce n’est généralement pas le genre de film dont je raffole mais l’histoire d’un enfant qui poursuit ses parents en justice pour l’avoir mis au monde, c’est exactement le genre de sujet choc qui me passionne ! J’ai eu raison de laisser sa chance au film car deux heures auront suffi pour m’interroger sur les conditions de vie au Liban, un pays de 6 millions d’habitants dont 2 millions de migrants.

Dans Capharnaüm, Nadine Labaki nous montre la réalité des personnes les plus démunies dans les faubourgs de Beyrouth, un environnement hostile propice à la délinquance et à cause duquel beaucoup de jeunes finissent derrière les barreaux. Le film transpire de réalisme de par sa réalisation qui rappellerait celle d’un documentaire (caméra à l’épaule, beaucoup de gros plans...) et de par la prestation à couper le souffle du casting pourtant majoritairement amateur. En effet, certains ont été dénichés dans le quartier où se déroule le film notamment Zain qui y vendait des jus et des mouchoirs alors que d’autres sont réellement au Liban en situation irrégulière comme les personnages qu’ils incarnent : par exemple, Yordanos Shifera (Rahil) qui sera arrêtée puis relâchée durant le tournage.

Tous ces éléments font de Capharnaüm un film choc et honnête qui arrive à transporter le spectateur entre révolte et sentiment d’impuissance. Il vous sera impossible de rester de marbre devant l’histoire de Zain à qui la vie ne semble jamais sourire.

Capharnaüm, un film de Nadine Labaki, avec Zain Alrafeea, Nadine Labaki, Yordanos Shifera. A découvrir dans nos salles jusqu'au 25/12 !

Achetez votre ticket pour le film

Voir les horaires des séances

Retour à la liste des articles
Quai10