fbpx
30 janvier 2020

Bilan 2019 : bon bulletin mais peut mieux faire !

Une fréquentation cinéma en légère hausse

2019 a été marquée par une hausse de 0,5% en terme de fréquentation de salles, soit 93.643 entrées.  Une relative stagnation qui s’explique en grande partie par la baisse des entrées scolaires ( -2000 par rapport à 2018). En cause ? La diversité des propositions à Charleroi, l’effet de curiosité et surtout les projets ponctuels arrêtés, réduits, comme le Festival Femmes ou ceux lancés récemment, tel que le "Slow Festival", qui doit encore gagner en notoriété.

Défaitistes ? Pas du tout ! Tout sera mis en œuvre cette année afin de redévelopper l’offre. L’équipe rencontre actuellement les échevins et bourgmestres des communes de Charleroi mais aussi des communes avoisinantes. La programmation scolaire sera également densifiée afin de proposer davantage de séances avec du contenu pédagogique comme des débats et rencontres. Enfin, une politique d’incentives à l’attention des enseignants sera également développée, précise le directeur.

Au niveau des augmentations, la programmation « tout public » est quant à elle en hausse de 6%. Une très bonne nouvelle et une belle progression qui est de bonne augure pour les années à venir et le développement du projet ! Sur l’année écoulée, 456 films ont été programmés, ce qui représente plus de 8000 séances, et 316 événements se sont déroulés.  Un investissement conséquent pour l’équipe mais essentiel, souligne Matthieu Bakolas. Pouvoir proposer une expérience complète autour d’une projection, que ce soit un débat, une rencontre, un drink, est ce qui nous différencie d’un cinéma classique. Ce travail de médiation culturelle est notre force et fait partie de l’adn du projet.

Un futur espace dédié à la réalité virtuelle

L’Espace Jeu vidéo du Quai10 peut également se féliciter de son bilan annuel. Plus de 11.000 personnes ont franchi les portes de ce lieu gratuit et ouvert à tou.te.s. L’équipe est par ailleurs très heureuse de constater que de plus en plus de familles viennent découvrir le lieu et passer un moment convivial. Le volet pédagogique n’est pas non plus en reste, avec 68 ateliers organisés pour 1120 élèves.

Et pour 2020 ? De grands projets sont sur les rails avec une modernisation de l’espace actuel, afin d’accueillir encore mieux le public, mais aussi et surtout la création d’une espace autour de la « VR ». Une offre plus « récréative » où il sera possible à tout un chacun de vivre une expérience technologique unique.

Un lieu culturel et citoyen

En terme de notoriété, on peut dire aujourd’hui que le Quai10 existe à Charleroi et même au-delà. On a un projet qui, en 3 ans seulement, s’est vraiment positionné comme un lieu culturel fort dans la région et qui, en plus d’être un espace de diffusion, permet aussi et surtout de créer du lien social.

Une image à la fois qualitative et accessible donc, même si un gros travail de notoriété est encore à consolider sur le « tout public ». Comme l’évoque Matthieu, si on interroge par exemple les gens sur la Place Verte, pas mal de personnes ne savent pas encore ce qu’est le Quai10. Nous devons vraiment montrer à ce public que le lieu est aussi pour eux vu que nous avons par essence et par définition un projet accessible à tou.te.s, tant sur le plan tarifaire que sur celui des contenus.

Fin des garanties sur le matériel

En 2019, les recettes cinéma ont augmenté de 2,5%, ce qui est très encourageant. Malgré ces bons chiffres, l’année s’est terminée avec un déficit d’environ 50.000€, déficit qui s’explique essentiellement par le fait que le matériel n’est aujourd’hui plus sous garantie et que toutes les réparations sont à la charge du Quai10. Mais bonne nouvelle : les sources de revenus qui devraient compenser cette perte et permettre d’atteindre l’équilibre financier structurel en 2020 ont d’ores et déjà été trouvées.

Les souhaits pour 2020 ?

1er objectif : continuer à augmenter la fréquentation et la croissance ! Si des efforts sont réalisés notamment sur le scolaire, les entrées cinéma pourront vraisemblablement tourner autour des 97.000 à la fin de l’année. Au niveau du jeu vidéo, si le projet « VR » se développe rapidement, le cap des 20.000 visiteurs pourra être dépassé sans aucun souci !

Pour le reste ? De beaux projets, comme un nouveau mois transversal sur l’écologie et la transition qui aura lieu en octobre et sera un upgrade du Slow Festival, mais aussi de beaux films ! C’est ça qui fait l’essentiel ! Quand on a un film comme « Joker », on explose notre box office ! Si on pouvait avoir d’aussi bons films cette année, on serait les plus heureux, aussi bien pour notre fréquentation que notre public.

Retour à la liste des articles