9 novembre 2018

La critique ciné de novembre, par Matthieu

Chaque mois retrouvez un avis personnel de l’équipe sur un film ou un jeu vidéo présent dans la programmation. Ce mois-ci, Matthieu, notre directeur, vous parle de Cold War, l’histoire tragique d’un amour fou, lauréat du Prix de la mise en scène à Cannes cette année.

Dans la Pologne communiste des années 50, Wiktor, musicien professionnel, déniche des talents dans des provinces reculées. Un jour, il tombe sous le charme de Zula, jeune chanteuse blonde au charisme indéniable. Il l’engage dans la chorale nationale… Une histoire d’amour passionnée naît entre eux, mais Wiktor étouffe sous les diktats de l’art officiel. Profitant d’une tournée à Berlin, il passe à l’Ouest. Mais Zula semble ne pas partager son goût pour la culture occidentale, et s’accoutume très difficilement à la vie de bohême de Saint-Germain-des-Prés. Déchiré entre le joug polonais et la liberté française, le couple vit un parcours chaotique.

J’ai eu la chance de voir Cold War il y’a déjà quelques mois, au Festival de Cannes. Le film a figuré dans mon top 3 jusqu’à la fin de la compétition et même si un Prix de la mise en scène est déjà super, j’étais persuadé qu’il pouvait remporter la Palme. Après tout, le film précédent du cinéaste, Ida, avait remporté l’Oscar du meilleur film étranger en 2014 !

Plus de huit mois après l’avoir vu, j’en garde un souvenir toujours aussi vivace. Les cadrages, la lumière, l’angle de prise de vue…tout est d’une beauté incroyable ! Lumineux et élégant, le choix du noir et blanc m’a semblé aller de soi et vient apporter une touche de nostalgie au récit. Elle le sublime même par moment. Les scènes de danse et de chants sont également magnifiques et apportent une belle densité dramatique.

Et l’amour dans tout cela ? Si certains pourraient reprocher à l’histoire une certaine froideur, il faut aussi pouvoir la replacer dans le contexte de l’époque. Bien sûr elle ne donne pas franchement envie de rire, mais au final c’est l’histoire de l’amour de toute une vie, avec ce qu’elle compte de moments forts et tragiques.

Je suis heureux de constater que le film fonctionne très bien au Quai10 et qu’il soit arrivé à trouver son public parmi une programmation déjà très dense. Si vous ne l’avez pas encore vu, foncez !

 

Cold War, un film de Pawel Pawlikowski, à découvrir dans nos salles jusqu’au 27/11 !

Achetez votre ticket pour le film

Retour à la liste des articles
Quai10