fbpx
19 avril 2019

Un Quai10 plus écologique et durable ? L’équipe y travaille au quotidien !

Depuis quelques mois, un groupe d’action « Green » s’est constitué au sein de l’équipe du Quai10. L’objectif ? Rendre, pas à pas, le lieu plus écologique et durable grâce à des petits gestes quotidiens mais également des actions plus globales. Entretien avec Charlotte Lucas, animatrice jeu vidéo et coordinatrice de l’initiative.

Qu’est ce qui t’as donné envie de coordonner ce groupe « Green » ?

J’ai rejoint le Quai10 il y’a seulement quelques mois, m’impliquer dans ce groupe était donc un très bon moyen de faire plus ample connaissance avec l’équipe ! J’avais déjà une très grande affinité avec la thématique du « mieux vivre » et j’avais envie d’en apprendre davantage, de m’enrichir grâce aux autres et d’appliquer toutes ces bonnes pratiques à mon lieu de travail.

Depuis combien de temps vous réunissez-vous ? Qui participe à ces réunions ?

Le groupe Green s’est constitué en novembre dernier sur base volontaire, libre à chacun.e d’y participer et de proposer ses idées. Actuellement, nous sommes huit, chacun représente un département du Quai10. Certain.e.s, comme moi, sont plutôt novices mais soucieux.e.s d’amener leur pierre à l’édifice, d’autres sont déjà très impliqué.e.s, je pense notamment à Charlotte, animatrice cinéma jeune public, qui concocte depuis plusieurs mois des produits 100% naturels et zéro déchet.

Comment se déroule une réunion type ?

Nous essayons de nous réunir environ tous les mois et demi sur le temps de midi, à la Brasserie du Quai10, un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable ! La première réunion a été la plus intense car il a fallu réaliser un gros brainstorming puis se répartir les tâches, en fonction de ce que chacun.e était prêt.e à prendre en charge. Nous avons établi un cahier des charges, des priorités et puis nous nous sommes lancé.e.s !

Quelles actions ont déjà pu être mises en place depuis la création du groupe ?

Comme je l’ai dit, nous sommes d’abord passé.e.s par une phase de brainstorming assez conséquente, il était important pour nous de d’abord structurer nos idées avant d’agir. Cela peut sembler « tout bête » mais la première action a été de systématiser l’utilisation des poubelles à tri, au sein des bureaux, au cinéma et à l’espace jeu vidéo. Désormais, les produits d’entretien sont 100% naturels, ainsi que le savon mis à disposition du public et des employés. Le papier wc et et main est lui entièrement recyclé, tout comme une partie du papier destiné aux supports de com’. Une fontaine à eau sera prochainement mise à disposition du public et nous avons également confectionné des gourdes aux couleurs du Quai10 qui seront mises en vente lors du SLOW Festival. Un parking à vélo sera bientôt installé dans l’enceinte même du lieu ainsi qu’un cendrier de sol afin d’éviter les mégots jetés à terre.

Quels sont les plus grands obstacles rencontrés ?

Le plus frustrant est que nous débordons d’idées mais qu’elles sont rapidement confrontées à la réalité : lenteurs administratives, réalisation d’appels d’offres, constitutions de dossiers…Tout prend du temps et nous sommes souvent réfrénés dans nos envies mais on tient bon ! La création du SLOW Festival a cependant été un tournant dans le groupe car des partenariats à long terme ont pu s’établir.

Et concernant vos futures actions, des idées ?

Nous avons bien conscience que le chemin qui mène au 100% green est encore très long mais on y travaille et la volonté de « faire mieux » est bien présente. L’idée générale est de passer à du 100% réutilisable, un challenge de taille ! Nous aimerions beaucoup systématiser des partenariats locaux. Nous pourrions ainsi, par exemple, avoir dans nos distributeurs de boissons et friandises des produits de la région, bio et meilleurs pour la santé. Nous aimerions également installer des carrés potagers au sein du lieu. Après, on peut aussi rêver ! Des ruches sur le toit du Quai10 ? Et pourquoi pas !

Dans moins d’une semaine, les 26 et 27 avril, on vous donne rendez-vous pour le SLOW Festival ! Les objectifs de cet événement sont multiples : mettre en mouvement, présenter et soutenir les initiatives locales et créer des échanges et du lien autour de ces enjeux d’actualité.

Retour à la liste des articles