Cannes, sa croisette, ses plages, ses marches, ses VIPS, ses paillettes et surtout sa Palme, cristallise les fantasmes, les rêves et les envies de nombre d’entre nous, que l’on se revendique cinéphile ou pas !

À environ +1 semaine de l’atterrissage dans la réalité post-Festival, je vous propose quelques morceaux choisis de ma première expérience cannoise, 135 + 1, pour être précise.

Ce Festival, il se prépare bien avant les premières projections auxquelles on a le privilège d’assister. En effet, lorsque l’on est exploitant de cinéma, l’objectif ultime est bien entendu de voir le plus de films possible. Et ça passe par une connexion à la billetterie officielle du Festival à 6h57 tous les matins qui précèdent notre arrivée. L’idée : sécuriser nos places pour visionner les films de la compétition officielle, mais également des compétitions telles que La Quinzaine des Cinéastes ou Un Certain Regard. Le graal : décrocher les tickets des projections du soir au Grand Théâtre Lumière, en tenue de soirée et en présence des équipes de film.

Pour cette première expérience, je rafle 13 tickets, dont 6 en présence d’équipe de film, et 3 au Grand Théâtre Lumière. Pas mal pour une première

gallery

  • 6
  • 3
  • 2

Dans les faits, ça se traduit comment 13 tickets ? Ça représente :

4 jours de projection, entre 8h du matin et minuit

4 (courtes) nuits

24h de sommeil cumulé

37.5 kilomètres à pied (dont 7 en talons hauts – tenue de soirée oblige) entre le Grand Théâtre Lumière, la Salle Agnès Varda, la Salle Debussy, le Théâtre Croisette, la salle Olympia…

Mais surtout :

13 films

Un total de 29 heures et 15 minutes de projection

1 tapis rouge

24 marches

gallery

  • 1
  • 5
  • 4

Ça implique également de faire le grand écart intellectuel et visuel entre du biopic fiction (The Apprentice), du body horror gore (The Substance), du réalisme social taïwanais (Mongrel), de la comédie française (La prisonnière de Bordeaux), du pur décalé (Kinds of Kindness), de l’esthétisme italien (Parthenope)… et de véritables coups de cœur (Armand).

135 morceaux, donc… et le plus important dans tout ça ? Une Palme d’Or remise à Sean Baker pour le film Anora, que j’ai eu le bonheur de visionner en corbeille en présence de l’équipe. Nous avons hâte de partager avec vous ce film que la présidente du Jury 2024, Greta Gerwig, réalisatrice de Barbie, a qualifié de « magnifique » et « plein d’humanité » (et que j’avais moi-même pressenti pour La Palme, en toute humilité bien sûr…).

Amélie

Directrice

Films

  • Anora

    Le parcours d'une travailleuse du sexe entre New York et Las Vegas.

    Durée
    2H19
    Anora
  • Kinds of Kindness

    Une fable en tryptique qui suit : un homme sans choix qui tente de prendre le contrôle de sa propre vie ; un policier inquiet parce que sa femme disparue en mer est de retour et qu’elle semble une personne différente ; et une femme…

    Genre
    Drame
    Durée
    2H44
    Kinds of kindness
  • The Apprentice

    Années 1970. Les jeunes années de l'entrepreneur immobilier, Donald Trump et sa relation avec l'homme politique, Roy Cohn.

    Genre
    Drame
    Durée
    2H00
    The apprentice
  • The Substance

    AVEZ-VOUS DÉJÀ RÊVÉ D’UNE MEILLEURE VERSION DE VOUS-MÊME ? Vous devriez essayer ce nouveau produit: The Substance CA A CHANGÉ MA VIE. Avec The Substance, vous pouvez générer une autre version de vous-même, plus jeune, plus belle,…

    Genre
    Drame
    Durée
    2H20
    The substance
  • Mongrel

    Comme de nombreux Vietnamiens, Philippins, Indonésiens ou Thaïlandais, Oom est un travailleur clandestin dans une rugueuse province de Taïwan. Sous la coupe d’un boss sans scrupule, il ne peut refuser aucun des boulots qu’il lui…

    Genre
    Drame
    Durée
    0H00
    Mongrel
  • La prisonnière de Bordeaux

    Alma, seule dans sa belle maison de ville, et Mina, jeune mère des cités d’une autre ville, organisent leur vie autour des visites qu’elles font en prison à leurs deux compagnons. Dans le sas des parloirs, les deux femmes se…

    Durée
    1H48
    La prisonniere de bordeaux
  • Parthenope

    La vie de Parthénope de sa naissance dans les années 1950 à nos jours. Une épopée féminine dépourvue d’héroïsme mais éprise de liberté, de Naples, et d’amour. Les amours vraies, indicibles ou sans lendemain qui vous condamnent à la…

    Durée
    2H16
    Parthenope
  • Armand

    Un incident se produit dans une école primaire. Les parents des jeunes Armand et Jon sont convoqués par la direction. Tout le monde a du mal à expliquer ce qui s’est réellement passé. Les récits des enfants s’opposent, les points de…

    Genre
    Drame
    Durée
    1H56
    Armand